Top 10 des meilleures ventes de romans francophones en France – Semaine 12

Mes clients de bêta-lecture me demandent souvent si leur livre peut se vendre en France. Et  je ne sais pas quoi répondre, parce qu’au-delà de faire un retour sur la qualité de l’histoire et de l’écriture, ce qui se publie et se vend en France est un mystère pour moi !

Alors, pour y voir plus clair,  j’ai décidé de faire la liste, chaque mois, des dix meilleures ventes de romans francophones en France. C’est une manière synthétique de voir ce qui « marche » en France et à quoi ressemble le marché.

Les règles du jeu : j’intègre dans ce top 10 les dix premiers romans francophones qui apparaissent dans le palmarès pro du site Edistat de la semain en cours.  Je n’inclus que des romans pour adultes et jeunes adultes (pas de roman graphique, pas de BD, pas d’autobiographie, etc…).

A noter : chaque lien vous dirige vers des portails de librairies indépendantes et aucun lien n’est sponsorisé. La librairie de votre quartier reste le meilleur choix !

1. L’Affaire Alaska Sanders, de Joël Dicker

La suite de Harry Quebert Avril 1999. Mount Pleasant, une paisible bourgade du New Hampshire, est bouleversée par un meurtre. Le corps d’une jeune femme, Alaska Sanders, est retrouvé au bord d’un lac. L’enquête est rapidement bouclée, la police obtenant les aveux du coupable et de son complice.

Onze ans plus tard, l’affaire rebondit. Le sergent Perry Gahalowood, de la police d’État du New Hampshire, persuadé d’avoir élucidé le crime à l’époque, reçoit une troublante lettre anonyme. Et s’il avait suivi une fausse piste ?

L’aide de son ami l’écrivain Marcus Goldman, qui vient de remporter un immense succès avec La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, inspiré de leur expérience commune, ne sera pas de trop pour découvrir la vérité.

2. Skidamarink, de Guillaume Musso

Alors que le vol de La Joconde fait la une de tous les journaux, quatre personnes qui ne se connaissent pas reçoivent un fragment découpé de la célèbre œuvre de Léonard de Vinci, accompagné d’un mystérieux rendez-vous dans une chapelle de Toscane.

Pourquoi eux ? Qui les a choisis ? Quel plan se cache derrière ce coup d’éclat ? Ils l’ignorent encore, mais à l’instant même où ils décident de résoudre ensemble cette énigme, leur vie prend un tournant dangereux, exaltant et sans retour.

3.L’Enigme de la chambre 622, de Joël Dicker

Une Suisse pas si tranquille.
Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais. Des années plus tard, au début de l’été 2018, un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances. Il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire. Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier ?
Avec la précision d’un maître horloger suisse, Joël Dicker nous emmène enfin au cœur de sa ville natale au fil de ce roman diabolique et époustouflant, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, coups bas, trahisons et jalousies, dans une Suisse pas si tranquille que ça.

4. La déraison, de Agnès Martin-Lugand

« Comprendrait-elle la déraison, le Grandiose destructeur que j’avais vécu et qui m’avait changée à jamais ? » Une femme aux portes de la mort. Un homme incapable d’en finir avec la vie. Leurs deux voix s’élèvent tour à tour pour nous confier leur histoire, leurs maux, leurs démons, et plus que tout l’amour fou. Un amour qui inspire, réunit et sauve autant qu’il a pu détruire et séparer. Un roman qui met à nu la puissance des sentiments.

5. Le tourbillon de la vie, d’Aurélie Valognes

Au cours d’un été, Arthur et son petit-fils décident de rattraper les années perdues. Plus de soixante ans les séparent, mais, ensemble, ils vont partager les souvenirs de l’un et les rêves de l’autre. Le bonheur serait total si Arthur ne portait pas un lourd secret…

6. La Datcha, d’Agnès Martin-Lugand

« L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable ?  » Et si le pouvoir d’un lieu était d’écrire votre histoire ?

7. Je revenais des autres, de Mélissa Da Costa

Philippe a quarante ans, est directeur commercial, marié et père de deux enfants. Ambre a vingt ans, n’est rien et n’a personne. Sauf lui. Quand, submergée par le vide de sa vie, elle essaie de mourir, Philippe l’envoie loin, dans un village de montagne, pour qu’elle se reconstruise, qu’elle apprenne à vivre sans lui. Pour sauver sa famille aussi.

Je revenais des autres est l’histoire d’un nouveau départ. Le feuilleton d’un hôtel où vit une bande de saisonniers tous un peu abîmés par la vie. Le récit de leurs amitiés, doutes, colères, rancœurs, amours aussi. Le roman des autres, ceux qu’on laisse entrer dans sa vie, ceux qui nous détruisent mais surtout ceux qui nous guérissent.

8. Le grand monde, de Pierre Lemaître

La famille Pelletier.
Trois histoires d’amour, un lanceur d’alerte, une adolescente égarée, deux processions, Bouddha et Confucius, un journaliste ambitieux, une mort tragique, le chat Joseph, une épouse impossible, un sale trafic, une actrice incognito, une descente aux enfers, cet imbécile de Doueiri, un accent mystérieux, la postière de Lamberghem, grosse promotion sur le linge de maison, le retour du passé, un parfum d’exotisme, une passion soudaine et irrésistible.
Et quelques meurtres.

9. La Ritournelle, d’Aurélie Valogne

Dans certaines familles, les repas de fêtes se suivent et se ressemblent : mêmes plats, mêmes convives, mêmes discussions. Sauf cette année. Il suffit d’un rien pour que les bonnes manières volent en éclat : non-dits, vieilles rancunes et mauvaise foi vont transformer le dîner de fête en un règlement de compte en bonne et due forme.

Et si les repas de famille étaient enfin l’occasion de se dire les choses ? Des dialogues enlevés, des personnages hauts en couleur. Un roman drôle et jouissif ! Avec son talent unique pour saisir le vrai dans les relations familiales, Aurélie Valognes nous plonge dans une famille joyeusement dysfonctionnelle, qui ressemble étonnamment à la nôtre.

10. Rien ne t’efface, de Michel Bussi

C’était il y a dix ans. Jour pour jour. Un matin d’été, sur la plage de Saint-Jean-de-Luz, le petit Esteban disparaissait. Maddi, sa mère, ne s’est jamais pardonné d’avoir baissé la garde.

Et puis, dix ans plus tard, même plage, même âge : ce garçon qui lui ressemble tant… Même silhouette de crevette, même maillot indigo, même tache de naissance. Sosie ? Jumeau ? Pour Maddi, aucun doute : ce garçon, ce  » Tom », c’est son fils – Esteban réincarné. Pour le suivre, le protéger, elle laissera tout derrière elle. Car rien ne s’efface. Ni l’amour d’une mère ni la haine…

Au moins prochain pour un nouveau top 10 des meilleures ventes de romans francophones !