Les conseils de… James Frey – Les mathématiques de l’écriture

J’ai toujours pensé qu’écrire un roman était un projet gigantesque, qui nécessiterait de prendre une année de congé et de m’enfermer dans une cabane au milieu d’une forêt. J’écrirais alors jour et nuit, en alternant entre la table en bois massif de l’unique pièce et le fauteuil à bascule sur le porche, une tasse de thé posée en permanence à côté de moi.

Mais, dans la réalité, comment écrire un roman quand on a une vie à laquelle on ne veut pas renoncer ? 

D’après l’INSEE, les Français disposent en moyenne de quatre heures de temps libre par jour. Bonne nouvelle, car c’est exactement sur ce nombre d’heures que table James Frey, dans son livre « How to write a damn good novel » pour expliquer les mathématiques de l’écriture.

Ces calculs m’ont motivée la première fois que je les ai lus, et j’espère qu’il en sera de même pour vous.

L’idée est de mettre en perspective ce rêve que vous avez depuis longtemps avec des considérations très pragmatiques. Combien de temps faut-il vraiment pour écrire un roman ?

James Frey considère comme objectif un roman de 400 pages (soit 120 000 mots). C’est une longueur assez ambitieuse pour un premier roman à mon avis, on pourrait facilement considérer un objectif moitié moins élevé.

Préparer votre roman

JFrey MathsSi vous écrivez deux pages par heure (soit 600 mots) et que vous utilisez vos quatre heures de temps libre par jour, tous les jours, pour écrire, vous pouvez écrire 40 pages par semaine, soit 172 pages par mois, si on considère qu’il y a en moyenne 4,3 semaines par mois (52 semaines/12 mois). Je vous avais prévenu qu’il y aurait des maths !
Le premier mois, vous pouvez donc écrire 172 pages de préparation de roman : biographies des personnages, trames de l’intrigue principale et peut-être des intrigues secondaires, description des lieux emblématiques et construction de l’univers narratif.

Rédiger le premier brouillon

Une fois toutes vos idées déversées sur la page blanche, vous pouvez consacrer les 10 semaines suivantes à rédiger votre roman, toujours au rythme de 8 pages par jour. C’est un premier brouillon, donc pas de stress et une rédaction au fil de l’eau en avançant, lentement mais surement.

Réécrire et finaliser

James Frey recommande ensuite deux réécritures complètes, au même rythme et enfin, deux mois de polissage du texte et dernières corrections.

Au total, on atteint 43 semaines de travail et il vous reste 9 semaines dans l’année pour partir en vacances au soleil !

Si vous visez un texte de 60 000 mots, vous pouvez faire ce travail en 5 mois en écrivant 4 heures par jour, ou en 10 mois en y consacrant 2 heures par jour.

Tenté.e.s ?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *