Personnage de roman vs vraie personne !

Vous pouvez écouter cet article !

Quand on écrit un roman, on veut que nos personnages soient crédibles et attachants. On veut qu’ils soient réels pour le lecteur. On veut que les lecteurs les visualisent, les comprennent et les aiment (ou les détestent !), comme s’ils étaient de vraies personnes de leur entourage. Mais est-ce qu’un personnage de roman est vraiment comme une vraie personne ? Suffit-il de s’inspirer d’une personne particulièrement drôle/spéciale/profonde/méchante de notre entourage pour créer un bon personnage de roman ? Vous vous doutez bien que la réponse est non, ce n’est pas si facile !

Alors dans cet article, je vais réfléchir aux similarités et aux différences entre un personnage de roman et une vraie personne. Et surtout, je vais proposer des pistes pour passer d’une vraie personne à un bon personnage de roman.

1.    Les similarités entre un personnage de roman et une vraie personne

Les personnages de roman sont souvent inspirés de vraies personnes et c’est une bonne chose !

Les personnes de votre entourage ou les personnes que vous voyez dans les médias sont une source inépuisable d’inspiration pour créer un personnage. J’ai même écrit un article sur un exercice très sympa à faire pendant un long trajet dans le train ou une réunion Zoom particulièrement ennuyeuse.

De nombreux détails peuvent être récoltés dans votre environnement, et souvent ce sont ces détails qui donneront à vos personnages de l’originalité et de la consistance.

Par exemple, vous pouvez partir à la chasse aux détails sur :

  • Son physique
  • Ses tics de langages
  • Son métier
  • Ses loisirs
  • Sa façon de s’habiller
  • Ses passions
  • Etc., …

A mon avis, ce sont les petits détails un peu drôles, ceux qui attirent l’attention, qui doivent être piochés chez les vraies personnes que vous observez. Un écueil peut être d’essayer de restituer entièrement une personne dans un personnage de votre roman, de tenter de le transposer de la réalité à la fiction. C’est un écueil car il y aura sûrement beaucoup d’éléments peu adaptés à votre roman. Bien sûr, c’est faisable, mais demandez-vous les raisons qui vous poussent à le faire. Un ensemble de détails pertinents pour votre histoire, qui viennent de plusieurs personnes peuvent créer un personnage de roman bien plus intéressant qu’un simple copier-coller !

Vous travaillez sur votre personnage ? Découvrez mon livre « 60 listes pour créer vos personnages » !

D’accord !

2. Les différences entre un personnage de roman et une vraie personne

Alors qu’est-ce qui différencie un personnage de roman d’une vraie personne ?

Pour moi, c’est surtout sa dynamique interne. En effet, elle est plus simple pour un personnage que pour une vraie personne et elle est liée directement à l’intrigue. Le personnage de roman est pris dans une intrigue qui débute au premier chapitre et prend fin au dernier chapitre. C’est ce fil directeur qui va agir sur le personnage, faire pression sur lui et changer, le plus souvent, comment il fonctionne, comment il perçoit son environnement et comment il se comporte dans son monde.

La vie d’une vraie personne est faite d’une multitude d’événements, qui ne sont pas toujours liés entre eux et qui composent un quotidien. Bien sûr, on peut isoler un projet ou une relation qui peuvent constituer une évolution intéressante, mais une intrigue de roman sera un condensé d’un fil principal et, souvent, de quelques intrigues secondaires qui se comptent sur les doigts d’une main.

Les éléments internes d’un personnage ne sont intéressants que s’ils sont liés à ce qu’il lui arrive dans le roman. Un personnage sera donc beaucoup plus simple qu’une vraie personne et surtout chaque détail donné sur lui aura pour but de faire avancer l’histoire et/ou de servir plus tard dans l’intrigue. Je pense souvent au personnage comme à un mécanisme qui doit s’intégrer dans son univers narratif et dans son intrigue, et pas comme à une personne ou une sorte d’ami imaginaire que je créerai de toute pièce dans ma tête, au gré de mes envies.

La vraie personne existe, le personnage fonctionne dans un périmètre bien délimité par l’intrigue.

Même si vous construisez votre intrigue à partir de votre personnage principal et que l’histoire jaillit du personnage, on se concentrera quand même seulement sur les aspects du personnage qui le conduisent d’une étape à l’autre de l’intrigue.

3. Comment choisir quoi montrer du personnage et de sa vie dans un roman ?

Alors, bien sûr, lors de la création du personnage, tout est possible et tous les détails, souvenirs, pensées peuvent être utiles à le construire, à le faire exister pour vous, l’auteur. Mais tous ces détails ne devront pas apparaître absolument dans les pages de votre roman.

Alors comment choisir ?

En tant que lectrice, ce qui m’intéresse, c’est ce qui :

  • Rend le personnage attachant,
  • Est lié à l’intrigue,
  • Est lié au thème,
  • Rend ses actions cohérentes.

On ne dit pas tout du personnage mais seulement ce qui joue dans l’histoire. On ne décrit pas chaque moment de sa journée mais seulement ce qui montre qui il est et fait avancer l’histoire.

👉 Par exemple, on ne raconte pas que le personnage va aux toilettes plusieurs fois par jour, on l’inclut dans l’histoire seulement s’il y découvre un indice abandonné par terre, ou s’il y reste coincé et doit appeler à l’aide, ou si elle va faire un test de grossesse.

👉 On ne raconte pas ses huit heures de sommeil quotidiennes, sauf si les rêves qu’il fait sont déterminants pour ses actions ou si son insomnie va lui gâcher son entretien d’embauche du lendemain.

👉 Une scène qui montre sa relation affectueuse avec sa grand-mère, par exemple, qui n’est pas reliée à l’histoire, dans laquelle la grand-mère, ou l’attachement du personnage à celle-ci n’est plus jamais mentionné ne servira à rien. Et pourtant, votre personnage pourra être vraiment attaché à sa grand-mère. Mais le lecteur n’en saura rien, si cela n’a rien à voir avec l’histoire.

En conclusion

J’espère que ces quelques réflexions vous auront aider à cerner davantage ce qu’est un personnage de roman, comment le construire et comment choisir quoi en montrer à vos lecteurs.

Vous travaillez sur votre personnage ? Découvrez mon livre « 60 listes pour créer vos personnages » !

D’accord !