Bêta-lecteur rémunéré : cinq avantages pour l’auteur débutant

Avez-vous déjà pensé à faire appel à un bêta-lecteur rémunéré ?

Quand on écrit un roman, c’est pour être lu, mais pas par n’importe qui, en tout cas, pas au début ! Peut-être que vous écrivez pour vous, dans votre coin ou alors pour votre communauté en ligne ou bien pour vos proches. Dans tous les cas, un bêta-lecteur peut vous être utile.

Faire de la bêta-lecture, c’est lire un roman qui n’est pas encore finalisé, avec l’objectif de faire un retour constructif à un auteur qui est forcément « trop dedans » et « qui ne voit plus rien ». Le bêta-lecteur est donc votre lecteur-test, le premier à lire votre histoire pour vous faire part de son expérience de lecture ensuite.

Dans cet article, je vous explique la différence entre la lecture et la bêta-lecture, j’aborde le travail avec un bêta-lecteur gratuit et je présente les avantages d’un bêta-lecteur rémunéré.

1.    Quel est la différence entre la lecture et la bêta-lecture ?

Quand on lit un roman, c’est pour se laisser emporter par l’histoire, pour oublier le monde autour de nous et rencontrer des personnages qui nous touchent.

Quand on bêta-lit un roman, une partie de notre attention doit rester en observation et questionner en permanence notre expérience de lecteur : est-ce que ça me touche, pourquoi ça fonctionne si bien ? Est-ce que je suis surprise ? Si non, qu’est-ce qui fait que je savais déjà ou que ça ne m’intéresse pas vraiment ? On n’a pas vraiment le droit de se laisser totalement emporter ou de refermer le livre pour ne plus jamais le rouvrir.

La question principale quand on fait de la bêta-lecture, c’est « est-ce que ça fonctionne et pourquoi ? ». C’est pour cela que même bêta-lire un texte qui ne nous touche pas est intéressant : on cherche ce qui manque pour toucher le lecteur, pour le surprendre et l’emporter.

Cette attitude, pendant qu’on lit, est essentielle à bien comprendre pour pouvoir fournir un retour utile à l’auteur.

2.    Bêta-lecteur rémunéré ou gratuit ?

La bêta-lecture a fait son apparition plutôt comme un échange de services gratuits entre passionnés d’écriture et de lecture.

Vous pouvez trouver un bêta-lecteur :

  • Parmi vos proches,
  • En ligne sur des sites dédiées ou sur les réseaux sociaux,
  • Auprès d’autres auteurs.

Grâce à ces échanges, vous pouvez identifier ce qui fonctionne ou pas dans vos textes dans le but de les améliorer. C’est également un bon moyen de partager sa passion avec d’autres personnes et d’élargir son cercle de connaissances dans le petit monde de l’écriture de roman !

La bêta-lecture gratuite suppose souvent un échange de services. Pour vous lancer, je vous conseille ce petit guide du bêta-lecteur.

Une alternative existe au bêta-lecteur gratuit : le bêta-lecteur rémunéré.

3.    Cinq avantages d’un bêta-lecteur rémunéré

En fonction de vos besoins, de vos contraintes de temps et de vos objectifs, faire appel à un bêta-lecteur rémunéré peut avoir plus d’intérêt pour vous.

Voici cinq avantages d’un bêta-lecteur rémunéré :

  1. L’échéance est respectée

Il s’agit d’un prestataire professionnel, alors une fois votre place réservée, vous savez exactement quand vous allez recevoir votre bêta-lecture et vous pouvez vous organiser pour les séances de réécriture. Vous pouvez vous accorder un peu de répit pendant que votre bébé n’est plus entre vos mains !

  1. Vous ne le connaissez pas ET vous pouvez lui faire confiance

Ce n’est pas toujours évident de faire lire ses histoires à ses proches, peut-être parce qu’ils sont l’inspiration pour l’un de vos personnages ou parce que vous abordez des sujets très personnels, ou tout simplement parce que vous avez peur de leur jugement ! Le bêta-lecteur rémunéré ne vous connait pas et vous pouvez lui faire confiance en consultant l’avis de ses clients.

  1. Il a une vraie expérience de bêta-lecture

Et pas seulement de lecture ! Un proche peut vous dire qu’il a aimé votre histoire et c’est tout. Ca ne vous apporte pas grand-chose. Le pire retour est sûrement « C’est pas mal. » Ni agréable et ni constructif ! Un retour de bêta-lecteur doit être construit, souligner ce qui fonctionne bien (pour pouvoir le refaire !) et vous inspirer de véritables pistes pour retravailler votre texte. Les étapes pour finaliser votre manuscrit découlent de cette bêta-lecture.

  1. La contrepartie est claire

La contrepartie, c’est l’argent. Une fois payé, c’est fini ! Si vous n’avez pas de temps pour rendre un service en contrepartie, c’est pratique. Pour vous donner une idée, en 2019, mes clients ont payé en moyenne 150 euros pour leur bêta-lecture. Vous pouvez estimer le prix de la vôtre ici en fonction du nombre de mots de votre texte. 

  1. La confidentialité est assurée

 Vous pouvez trouver des bêta-lecteurs gratuits en ligne, en particulier sur des forums, mais cela suppose souvent de publier des extraits de votre texte de manière publique ou semi-publique. Ce n’est pas forcément une méthode qui vous convient. Avec un bêta-lecteur rémunéré, vous n’avez pas besoin de partager votre texte sur un forum. Le bêta-lecteur vous garantit la confidentialité et la sécurité de votre texte . J’utilise par exemple une liseuse protégée par mot de passe. 

En conclusion, faire bêta-lire votre roman pour pouvoir le retravailler et le finaliser est une étape indispensable pour un auteur débutant.

Faire appel, pour cela, à un bêta-lecteur rémunéré peut vous aider à avancer dans votre projet d’écriture tout en vous évitant pas mal de stress !

N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux pour donner un coup de pouce aux écrivains en herbe de votre entourage !