Motivation : que veut vraiment votre personnage ?

Pensez à des personnages que vous adorez, qui vous ont ému·e, qui sont restés avec vous longtemps après que vous ayez refermé le livre.  Qu’est-ce qu’ils voulaient ? Pourquoi vous êtes-vous tant attaché·e·s à eux ? C’est sûrement leur motivation qui vous a attiré·e chez eux.

La motivation, une caractéristique essentielle

La motivation de votre personnage, c’est ce qui explique tous ses actes et toutes ses paroles. Quand votre personnage décide s’exprimer, prend une décision, ou passe à l’action, il y a une bonne raison, et cette bonne raison, c’est sa motivation. Par exemple, vous connaissez surement Monica dans la série Friends. Ce qui la motive, c’est d’être enfin reconnue et aimée par ses parents. Presque toutes ses actions, pendant dix saisons (!), vont dans ce sens : son obsession d’avoir un appartement propre et parfait, ses disputes et sa relation compliquée avec son frère Ross, ses choix professionnels, où elle veut être reconnue comme la meilleure. Pendant dix ans, Monica a voulu gagner l’estime de ses parents de manière plus ou moins directe. C’est sa motivation profonde. C’est souvent la motivation des personnages qui fait qu’on les aime ou pas, qu’on s’identifie à eux ou pas. Les motivations peuvent souvent être ramenées à quelque de chose d’universel, puis décliner aux cas spécifiques de votre intrigues.

Plusieurs niveaux de motivations

Il y a plusieurs niveaux de motivation, celle profonde, qui guide votre personnage pendant toute l’histoire, et celles, plus changeantes, qui varient de scène en scène, mais qui doivent rester cohérentes avec la personnalité, les valeurs et la biographie de votre personnage. Par exemple, Hermione, dans Harry Potter, veut prouver qu’elle peut être une vraie sorcière malgré qu’elle vient d’une famille sans pouvoir. Elle veut être acceptée. Cela se traduit par son zèle dans ses lectures et ses révisions et sa main levée en permanence en classe. Ensuite, sa motivation devient peu à peu plus large quand elle se bat pour que toutes les créatures de l’univers d’Harry Potter soient acceptées et bien traitées. D’où vient son envie de mener cette lutte ? Sûrement de sa propre peur d’être rejetée. Au niveau d’une scène de cours, sa motivation est de prouver qu’elle maîtrise la magie aussi bien, voire mieux que les élèves issus d’une famille de sorciers. Au niveau d’un tome, Hermione s’implique dans une lutte que personne d’autre ne comprend, celle de rendre le monde de la magie plus juste et équitable en cassant les rôles et les étiquettes qui y existent, en particulier pour les elfes de maison. Au niveau de la saga,  Hermione démontre avec persévérance sa loyauté envers le monde de la magie, son respect de ses origines et ses compétences. Tout cela est motivé par son désir d’appartenance au monde de la magie.

Quatre types de motivations principales

On peut classer les motivations en quatre catégories principales, résumées sur cette image. Essayez de penser à un personnage par motivation (et partager en commentaire!) !

EnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrer

Bien utiliser la motivation des personnages

Si vous connaissez bien la motivation de votre personnage, alors vous vous assurerez d’une cohérence dans ses actions et dans son développement. Votre lecteur n’aura pas soudainement l’impression de ne plus connaître votre personnage. Votre lecteur pourra s’attacher d’autant plus à votre personnage que sa motivation le touche. Notre histoire personnelle guide souvent les histoires qui nous touchent. Alors, osez creuser la motivation de vos personnages, n’hésitez-pas à y mettre un peu de vous et vous toucherez le coeur de vos lecteurs à coup sûr !