En tant que lectrice, ce que je cherche dans un bon roman, ce sont des personnages qui restent avec moi une fois le livre refermé, qui me hantent. A la fin du livre, je veux être capable de savoir instinctivement ce qu’ils répondraient à ces dix questions.

Bien connaître son personnage principal est essentiel pour qu’il ou elle devienne crédible. Un personnage bien construit permet d’imaginer une intrigue et des rebondissements qui sonnent juste et facilite l’identification des lecteurs. Et si vos lecteurs s’identifient et s’attachent à votre personnage dès les premiers paragraphes, ils ne poseront pas votre roman avant la fin de l’histoire !

Il y a plusieurs façons de travailler pour un auteur. Etes-vous plutôt comme Stephen King, qui commence avec des personnages assez fades et clichés dont la personnalité se développe au fil de l’écriture ? Ou alors, comme le préconise James Frey, vous rédigez des dizaines de pages de biographie avant de commencer la rédaction de votre roman ?

Dans tous les cas, à un moment ou à un autre, vous devrez connaître votre personnage assez bien pour être capable de répondre à ces dix questions gênantes que je vous propose de lui poser !

poster 10 questionsgénantes

Téléchargez le livret "Ecrire les 6 émotions de base"
Et recevez la newsletter de la Bêta-Lectrice !
We respect your privacy
2 réponses
  1. Tanuki
    Tanuki dit :

    Bonjour,

    Tout ceci m’a bien aidé pour imaginer mes personnages dans diverses histoires, par contre, quelles quedtions poserais-tu à des personnages d’Heroic Fantasy ?

    Des questions sur le vote ou la violence sont obsolètes. Dans ce genre de monde Médiéval Fantastique, la violence est une courante, surtout si nos héros parte en quête épique ou en guerre. Ils devront vraisemblablement tuer si ce sont des guerriers.

    Quelles sont les 10 questions embarrassantes que tu leur poserais ?

    Répondre
    • Laure
      Laure dit :

      Bonjour Tanuki,
      Je suis heureuse que ces questions vous aient aidés pour créer vos personnages !
      Je pense qu’elles peuvent être utiles également pour un roman d’Heroic Fantasy, avec une petite adaptation. Par exemple, votre personnage est-il d’accord avec la manière dont le pouvoir est détenu dans ce monde médiéval fantastique ? Ou bien désire-t-il combattre les personnes qui sont au pouvoir ? Comment se sent-il quand il doit exercer la violence que son rôle de guerrier exige de lui ? Est-ce anodin pour lui ? Ou est-ce que cela lui brise le coeur à chaque fois ?
      Bonnes séances d’écriture !

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *